Dossier : E-commerce au Sénégal : Quel contexte ? Quels acheteurs? Quelles menaces? Quelles opportunités?

1- Quelles menaces? Quelles opportunités ?

Quels sont les possibles freins ou menaces qui pèsent sur l’e-commerce au Sénégal ?

  • Le manque de compétences

Le manque de compétences est un frein majeur qui peut ruiner n’importe quelle boite évoluant dans n’importe quel secteur. En effet, l’e-commerce, ce n’est pas seulement le fait de posséder un beau site bien développé, c’est également toute une gamme de compétences pour un excellent management de qualité inscrit dans la durée. Que cela soit un chef de projet web, un traffic manager ou responsable acquisition client, un responsable logistique, ces trois postes sont d’emblée des responsabilités clés pour un site e-commerce. Sans compter également toute l’équipe commerciale, et les personnes ressources rattachées au chef de projet web.

  • Le paiement

Dans la zone CEDEAO, il n’y a pas plus de 20 % de la population qui est bancarisée. Particulièrement au Sénégal, le taux de bancarisation tourne autour de 15 % (2014). Malgré le fait qu’il y est eu une certaine dynamique de 2013 à 2014 avec un passage de 12 % à 15 %, c’est un frein majeur. En effet, sans moyens de paiement réellement adapté au marché sénégalais, tout site ecommerce au Sénégal peut fermer boutique. Malgré tout, aujourd’hui, avec le dynamisme du mobile banking, cet obstacle pourrait à long terme être dépassé.

Tout de même, il y a également la peur des acheteurs par rapport à la sécurité des transactions. De nombreuses personnes ressentent le plus souvent un certain manque de confiance par rapport aux transactions en ligne. Le paiement à la livraison proposé par la plupart des sites ecommerce au Sénégal semblerait être une réelle solution. Quand  même, la non-existence d’un système d’adressage des rues demeure une réelle problématique.

La confiance envers le système de paiement est donc une grosse bataille qu’il faut gagner vis-à-vis des acheteurs

  • L’inexistence d’un cadre juridique

Cela représente une véritable menace pour l’e-commerce au Sénégal. En effet, sans un véritable cadre juridique, appuyé par une volonté politique, il y aura toujours un énorme Gap à remplir. Aujourd’hui, mise à part la loi sur la cybercriminalité et la récente signature de la convention 108 par le Sénégal, l’acheteur en tant que tel ne dispose pas d’une certaine sécurité lorsqu’il achète sur un site e-commerce au Sénégal. Or, l’existence d’un cadre juridique bien peaufiné pourrait nourrir la confiance chez les acheteurs.

  • Pas de possibilité pour le client de tester le produit avant de l’acheter

Beaucoup d’internautes nourrissent une certaine peur par rapport au fait d’acheter un produit en ligne, sans pour autant le tester. En fonction des domaines, ne pas avoir l’occasion de tâter le produit, crée souvent une réticence chez l’acheteur. Par contre, avec une bonne organisation sur son site internet, des descriptions détaillées et soignées, des images ou des vidéos, on pourrait résoudre cette équation.

  • La livraison ou la logistique

Lorsque la logistique n’est pas réunie, on ne peut pas effectuer des livraisons à temps voulu. Le sénégalais est sociologiquement « impatient » et des délais de livraison longs sont des contraintes qui ne l’attireraient point. Le récent épisode de Cdiscount a carrément soulevé ce point. Lorsqu’il dispose de son argent et qu’il souhaite acheter, le consommateur sénégalais a rarement le temps d’attendre encore 30 jours pour avoir son produit d’où la nécessité de revoir et d’affiner son système de livraison et la gestion de sa logistique.

  • L’analphabétisme

C’est également un facteur à ne surtout pas négliger. En 2015, l’ANSD (Agence nationale de la statistique et de la démographie) annonçait un taux d’alphabétisation de 44.8 % pour les 15-59 ans. Veiller à ce que ce taux s’améliore permettrait d’augmenter les clients potentiels pour le commerce électronique et bien plus.

Ce ne sont point les seuls obstacles à l’ecommerce au Sénégal, mais ils font partie des problématiques les plus pesantes

Quelles sont les opportunités de l’ecommerce au Sénégal ?

En 2015, 1 million de sénégalais aurait acheté en ligne et selon cette étude, le marché du e-commerce au Sénégal devrait connaitre un taux de croissance de 75 % dans un avenir proche. On voit alors que les opportunités sont là et il reste qu’à les saisir et les exploiter de la meilleure manière.

  • L’e-commerce permet une réduction des coûts

Il ne s’agit nullement de faire peur aux acteurs voulant se lancer dans l’ecommerce au Sénégal, mais bien de leur faire comprendre le contexte propre au Sénégal et aux Sénégalais. Malgré tout, les opportunités également existent dans l’e-commerce. Elles restent très intéressantes pour quiconque souhaiterait un jour lancer son entreprise. En effet, le commerce en ligne permet la réduction des coûts en ce sens où aucune tâche n’est dorénavant regroupée.

Il existe une certaine standardisation de l’ensemble des processus permettant également un meilleur traitement de l’information de la part du client. De ce fait, le commerce en ligne donne la possibilité au client d’entamer le processus d’achat par lui-même. De plus, pour les acteurs qui voudraient se lancer dans le e-commerce, la réduction des coûts du foncier (pas de nécessité d’avoir un magasin), mais aussi la réduction au niveau de la main d’œuvre (pas de vendeurs physiques) sont des avantages.

Malgré tout, il ne faut pas croire que dès lors qu’on se lance dans le commerce en ligne, on ne supporte plus d’autres coûts. En fait, c’est une conception fausse en ce sens où il existe d’autres coûts supportés et différents de ceux du commerce traditionnel. Il y a notamment certains coûts logistiques qui peuvent se présenter ainsi que des coûts étroitement liés au recrutement des clients sur les sites e-commerce au Sénégal (affiliation, liens promotionnels, référencement payant, etc).

  • L’e-commerce développera le secteur de la consommation

2014 avait été décrété par certains spécialistes comme l’année du ecommerce au Sénégal. A l’époque, le taux de pénétration d’internet était d’environ 22 % avec plus de 3 millions d’utilisateurs. Aujourd’hui, deux ans plus tard, le taux de pénétration est de 60.28 % avec plus de 8 millions d’internautes. En plus, les marchés de la vente au détail seront révolutionnés par le commerce électronique, ce qui aura pour conséquence de développer le secteur de la consommation. Aujourd’hui, il existe aussi des places de marché pour les produits locaux comme Afriqmarket. Cela participe donc à développer le secteur de la consommation, mais également cela catalyse la création d’emplois au Sénégal.

  • De réelles opportunités de croissance pour les e-commerçants

Les opportunités de croissance pour les potentiels acteurs de l’e-commerce au Sénégal sont assez nombreuses. Le marché est encore récent et les secteurs où l’on peut exploiter le commerce en ligne au Sénégal sont assez nombreux. La vente en ligne donne la chance aux entreprises d’avoir un portefeuille client beaucoup plus élargi et donc de conquérir de nouveaux marchés dans des endroits bien définis.

Le commerce électronique permet également à un e-commerçant de recruter de nouveaux clients, qui ont la particularité d’être souvent plus jeunes. En outre, l’ouverture à l’international est une chose favorisée par le commerce en ligne. Même si certains coûts sont notables, c’est une véritable opportunité pour les acteurs de l’ecommerce au Sénégal.

Enfin, il faut comprendre une chose en une seule phrase : les acteurs de l’e-commerce au Sénégal ne réussiront leurs objectifs que si réellement, ils proposent un business-modèle répondant  personnellement au marché sénégalais. Mais aussi, lorsqu’ils arriveront à réduire toutes les contraintes liées au paiement.

Makhtar

Makhtar

Content & Social media marketer

Passionné par la transformation digitale, certifié hubspot inbound marketing amoureux de création de contenus et féru de tout ce qui est social média, je partage avec vous toutes les bonnes choses dans ce monde digital.

optimiser son référencement SEO
améliorer son référencement seo
Combiner la publicité digitale et la publicité offline
  • Ibou Ndiaye

    Je penses que c’est le cas pour une bonne partie de l’Afrique. En tout cas les opportunités sont réels il ne faut pas hésiter à ce lancer.

  • Kady Diarra

    Merci pour cet article. Il m’a permis de compléter mon étude sur le e-commerce au Sénégal.

    • Mamadou Mactar

      Merci beaucoup à vous Kady 🙂 C’est un plaisir pour nous d’avoir participer au complément de votre étude 🙂 N’hésitez pas à nous la partager au besoin ^^

Commentaires

commentaires